PROJET: Jardin & Compost

Mars 2019: début d’une nouvelle aventure! 

J’ai finalement convaincu mes parents à m’octroyer un budget pour commencer à faire du compost! De plus, pour la troisième année consécutive, je continuerai à cultiver des légumes et des fruits dans notre jardin familial! Sur cette page, vous verrez toutes les étapes que je résumerai au fur et à mesure que le projet avancera.

LE JARDIN

Premièrement, le jardin que je ferai cette année comportera plusieurs légumes et fruits différents. L’idée ici est de choisir des aliments pouvant «vivre» ensemble, c’est-à-dire que l’un n’empiétera pas ou ne cachera pas l’autre. Par exemple, des concombres prennent beaucoup de place au niveau du sol, mais ne s’élèvent pas très haut dans les airs, alors que des plants de tomates prennent beaucoup de hauteur, mais peu de superficie.

Cette année, j’ai décidé de conserver les légumes plutôt «traditionnels» en plus d’en ajouter des nouveaux. Si vous n’ave jardiné auparavant, je vous conseille de commencer petit à petit, en plantant des aliments faciles à entretenir.

Les aliments

  • Concombres
  • Tomates
  • Carottes
  • Haricots
  • Basilic
  • Persil
  • Citrouille (1 seule!)

La liste n’est pour l’instant pas exhaustive.

La plantation

Une fois les aliments choisis, il faut commencer à semer les graines assez tôt. Chaque aliment a une période idéale de semence différente, c’est la raison pour laquelle il faut s’y prendre d’avance et bien lire les instructions des sachets.

Pas besoin d’avoir beaucoup de matériel pour planter – il suffit d’avoir de la terre noire fraîche et quelques bacs ou boîtes (yogourts, cannes d’aluminium, etc.) pour y arriver! Assurez-vous cependant d’avoir assez de lumière, de chaleur et d’eau pour favoriser l’émergence des plants.

img_0443-e1553467171908.jpg

LE COMPOST

Afin d’avoir un compost prêt en une vingtaine de jours, je compte m’équiper de quelques outils plutôt inhabituels… Premièrement, je compte construite un bac en bois, en forme de prisme à base carrée. Il devrait idéalement mesurer 2 mètres x 2 mètres x  3 mètres.

Ensuite, il faut préparer la terre pour que celle-ci puisse accueillir toute sorte d’aliments. Il suffit de suivre ces trois étapes simples et efficaces:

  1. Couper le gazon. Il est nécessaire d’avoir de l’herbe fraîche et sèche pour que le compost fonctionne bien. Coupez le gazon une fois, faites sécher l’herbe et coupez-le une autre fois quelques jours après (lorsque nécessaire!) pour récupérer de l’herbe fraîche.
  2. Se procurer de la paille. Pour mener à terme le projet, il est nécessaire de se procurer d’une quelconque façon de la paille sèche. Si ce n’est pas possible pour vous, procurez-vous de la terre et laissez-la sécher au soleil pendant 2 jours. Les deux possibilités devraient fonctionner, mais la seconde alternative pourrait ralentir le processus.
  3. Empiler, arroser et surveiller. Une fois les deux étapes précédentes achevées, il suffit d’empiler le gazon – sec et frais – avec la paille/la terre, en alternant jusqu’à atteindre le rebord du bac de compostage. Des couches de 20 centimètres sont idéales dans ce cas-ci. Enfin, arrosez avec de l’eau généreusement (mieux vaut en avoir plus que pas assez) afin d’augmenter la température du compost (ne pas oublier de couvrir légèrement le tas de terre). Répétez la dernière étape à tous les jours et veillez à ce que le compost ne deviennent pas trop sec.

Ces étapes devraient me permettre d’avoir un compost prêt en 20 à 25 jours!

D’autres étapes sont à venir – j’écris au fur et à mesure!