ESPÈCES EN DANGER: Les tortues marines, des espèces convoitées en danger

Dossier réalisé par Myriam Khelifi

Note: j’ai décidé de vous partager une série de documents que j’ai réalisée en 2018 dont le texte original n’a pas été modifié.

LES TORTUES MARINES: QUI SONT-ELLES?

Les tortues de mer nagent dans nos océans depuis plus de 150 millions d’années. Elles ont vu les dinosaures disparaître et ont survécu aux pires catastrophes climatiques de l’Histoire de la Terre. Aujourd’hui, elles sont sur le point de disparaître pour une seule et unique raison: nous, les humains…

La famille des Cheloniidae (nom scientifique) compte sept membres: les tortues luth, caouanne, verte, lora, imbriquée, olivâtre et plate. En moyenne, cet être marin mesure de 70 à 180 cm, pèse de 40 à 500 kg et peut atteindre une vitesse de 35 km/h sous l’eau. Les tortues de mer vivent généralement dans les mers tropicales et subtropicales du globe et sont omnivores, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent principalement de feuilles, de crustacés, de mollusques, de plantes diverses ainsi que de méduses.

La ponte des oeufs
Un évènement qui intéresse particulièrement les gens, que ce soit les plus jeunes ou les plus âgés, est sans aucun doute la ponte des oeufs. La nuit, les femelles quittent l’eau qui les berce pour se rendre sur les plages. Sur les lieux, elles creusent d’abord un trou, puis commencent leur ponte. Selon les espèces, ce moment peut prendre de quelques minutes à plusieurs heures. Finalement, après avoir achevé un travail colossal et épuisant, elles regagnent la mer pour s’y reposer.

LES CAUSES DE LEUR EXTINCTION?

La pollution, les enchevêtrements accidentels dans les filets de pêche et le braconnage sont les principales causes qui expliquent le déclin des populations de tortues marines. Chaque année, des centaines de milliers d’animaux marins meurent emprisonnés dans des filets de pêche qui bloquent leur passage. Les tortues de mer n’en font pas exception. Prises dans ces pièges accidentels, elles ne peuvent plus remonter à la surface afin de remplir leurs poumons d’oxygène et finissent pas se noyer.

Le développement routier et l’architecture urbaine contribuent également à faire disparaître les populations de ces animaux marins. La ponte des oeufs chez les femelles est perturbée, car les plages sur lesquelles elles donnent vie à leurs petits sont occupées par les êtres humains. De plus, les zones où les tortues marines peuvent se nourrir sont détruites dû à l’urbanisation croissante. Finalement, les nouveaux nés sont aveuglés par toutes les lumières qui s’illuminent la nuit, au moment de leur naissance, et ils ont de la difficulté à se diriger vers l’eau.

Ce qui choque par-dessus tout la plupart des gens sensibilisés à la cause de la protection de l’environnement est certainement la pollution qui tue à petit feu les populations marines. Les tortues de mer ingèrent des sacs de plastique flottant qu’elles peuvent confondre avec des méduses (une source principale de leur alimentation). Elles finissent par mourrir d’étouffement et suffocation. En ajout à cela, le réchauffement climatique, qui annonce une hausse importante du niveau des mers, pourrait réduire les espaces disponibles pour donner naissance aux petits.

Rescue at sea: Helping our honu

«Les tortues de mer ingèrent des sacs de plastique qu’elles peuvent confondre avec des méduses»

La chasse illégale des tortues de mer est un autre facteur qui explique le déclin de la grande famille des Cheloniidae. Le prélèvement d’oeufs à peine sortis du ventre de leur mère pour satisfaire la consommation humaine est la cause majeure de la baisse drastique des membres de la famille. Mais ce n’est pas tout. Certaines personnes ont le «culot» de se nourrir d’oeufs de bébés tortues crus comme collation («snack») où ils peuvent s’en procurer dans les restaurants. Les tortues adultes, quant à elles, subissent un sort différent. Elles sont principalement capturées pour leur carapace. En effet, celles-ci serviront à la fabrication d’artisanat de luxe. Le Japon est devenu le pays qui achète le plus de carapaces de tortues au monde. Selon WWF-France, les chercheurs estiment que 50 000 tortues sont capturées en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud et que près de 30 000 d’entre elles sont prises dans les mains des braconniers sur la côte californienne.

Pour finir, les maladies constituent un autre facteur qui explique le décès prématuré de plusieurs de ces animaux marins. On parle notamment de la «fibropapillomatose», une tumeur qui peut entraîner la mort des tortues. Cette maladie est principalement causée par la pollution des eaux.

Date de rédaction originale: 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s