RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE: Le plus important problème du siècle?

Article rédigé par Myriam Khelifi

Nous vivons dans un monde déchiré par un problème en particulier: le réchauffement climatique. Mais comment voulons-nous y remédier si nous n’agissons pas maintenant?

RUPTURE CLIMATIQUE

L’augmentation du niveau des mers, les catastrophes naturelles beaucoup plus fréquentes, l’acidification des océans, les canicules toujours plus longues, la fonte des glaciers aux pôles, les températures extrêmes dépassant la normale et bien plus sont toutes des conséquences de nos actions. Et oui! La voilà, la cause de tout ce «déréglement climatique!» La Terre est faite d’une façon bien précise afin de fonctionner d’une façon bien précise. Si une petite aiguille dans une montre ne fonctionne pas convenablement, toute la machine est affectée. La même chose se produit avec notre planète. Si nous polluons d’une façon extravagante, nous serons affectés d’une quelconque manière d’une façon extravagante.

LA VÉRITÉ CACHÉE

La plupart des gens pensent que le réchauffement climatique n’est lié qu’à la température de l’air… Mais c’est faux. Comme il est dit plus haut, si une petit chose dans la machine qu’est la Terre est déréglée, le reste l’est aussi. L’augmentation des températures signifie également la propagation des maladies, une économie défaillante, l’éducation rendue presque impossible, la disparition de centaines de villes dans le monde… Et nous avec.

Voici le topo: si toutes ces villes – autrement dit, toutes ces maisons – disparaissent, où allons-nous loger ces gens? Si, avec la crise des réfugiés, nous avons eu du mal à accueillir 6 millions de réfugiés syriens un peu partout en Europe et ailleurs, comment prévoyions-nous offrir un toit à plus d’une centaine de millions de personnes et peut-être plus?

Agissons. Maintenant.

Pour que le problème se règle, il ne suffit pas de se croiser les bras et d’attendre. Il suffit d’agir. Et nous avons déjà commencé depuis longtemps, ce qui est excellent, mais nous devons continuer. L’exploitation des énergies renouvelables de type solaire et éolienne ont augmenté comme jamais auparavant, ce qui est magnifique! Mais lorsque des gouvernements nous imposent une inaction, comment voulons-nous agir?

  • Contre le gouvernement climato-sceptique de Trump

Donald Trump a été sujet de multiples polémiques depuis son élection en tant que Président des États-Unis d’Amérique, dont celle sur le climat. Après s’être retiré de l’accord de Paris sur le climat, il décide de redistribuer la majeure partie des fonds destinés à l’EPA (Environment Protection Agency) au Ministère de la Défense et autres. De plus, au lieu de financer un mur de 18 millions de dollars afin de séparer deux nations, en l’occurrence, le Mexique et les États-Unis, pourquoi Trump ne décide-t-il pas de placer cet argent dans la construction d’installations environnementales (ex.: énergies renouvelables) afin d’unir le monde entier à une seule et même cause: contrer le réchauffement climatique?

  • Séparer vs Unir

Trump… L’homme qui roule à l’encontre du monde. Nous n’avons clairement pas besoin de cela en ce moment. Il faut nous unir, pas nous séparer! Le réchauffement climatique est le plus gros problème que le monde ait jamais connu. Il faut s’unir afin de s’exprimer et de faire des choix pour combattre la crise du climat déchaînée par notre Planète!

Le concept du “climato-sceptique”

Pour comprendre la réalité du réchauffement planétaire, certaines personnes ont besoin de preuves claires et nettes. Et si on vous disait que toutes les preuves sont déjà là, depuis plus de 50 ans, le croiriez-vous? Le réchauffement climatique n’est pas qu’un problème lié à la température de l’air, et loin de là. C’est, tout au contraire, un problème d’une telle envergure qu’il causera un déréglement catastrophique si nous n’agissons pas maintenant.

Un climato-sceptique est une personne qui possède un certain niveau de scepticisme face au réchauffement climatique; une personne qui ne veut pas croire que celui-ci est réel. Ce sont ces gens qui tiennent à avoir des preuves avant de croire en ce phénomène mondial. Mais les preuves sont là.

Les preuves

Comme à tout problème, le réchauffement planétaire aussi a ses conséquences négatives. L’activité humaine polluante entraînera sans aucun doute d’autres conséquences, qui, cette fois-ci, ébranleront peut-être les climato-sceptiques de ce monde. Des villes entières englouties par l’eau, des terres désertiques à perte de vue, la famine qui ne cesse d’augmenter, pour n’en nommer que quelques-unes, auront toutes des impacts plus que sérieux – et potentiellement mortels – sur nos vies. Les changements climatiques ne sont pas que des histoires inventées, elles sont bien réelles.

ET SI?

Et puis si nous nous trompions, même avec ces innombrables preuves, quel serait le problème ou la honte à cela? Vaut mieux prévenir que guérir, n’est-ce pas? En agissant de façon solidaire et écologique, nous pouvons limiter, du mieux que possible, les dégâts du réchauffement. N’est-il pas mieux de se tromper maintenant, en se préparant au pire, que de se faire pointer du doigt par les générations futures qui nous diront: «Pourquoi n’avez-vous pas agit lorsqu’il le fallait?» Et elles auront complètement raison de le faire! Pourquoi voulons-nous nous mettre un bandeau sur les yeux pour nous cacher de la vraie réalité? Elle est là, et il ne faut surtout pas l’ignorer avant qu’il ne soit trop tard.

Le but n’est pas de survivre, mais de vivre

Un de mes rêves est de voir tous les pays du monde s’allier et travailler ensemble afin de permettre aux générations futures de vivre, et non pas de survivre ou de se battre pour leurs vies. La nôtre également en dépend. Le travail d’équipe est la clé dans ce problème mondial. Aucune arme ne pourra le régler. Aucun conflit ne pourra le régler. Seuls les causeurs de troubles, en l’occurence, nous-mêmes, les humains, pourront le régler. Nous pouvons trouver des solutions et limiter les impacts négatifs du réchauffement climatique ensemble. Ce n’est pas comme si nous n’avons pas les cerveaux, les moyens, l’argent, les technologies, pour le faire. Il nous manque la volonté, aux quelques-uns d’entre nous qui continuent sans relâche à nier la réalité.

Convaincre

Le schéma est clair selon moi: il suffit de convaincre les climato-sceptiques, les dirigeants du monde entier et les entreprises qui essayent de nous cacher de la réalité que la “faille climatique” est bien réelle et qu’il faut agir en conséquence. Mais ce ne sera pas facile…

 

Les technologies sont là, les cerveaux, l’argent et les moyens également. Il ne manque plus que la volonté.

 

Est-il possible de vivre dans des villes énergétiquement écologiques?

Oui. Et certaines villes l’ont déjà réalisé. Selon l’organisme ClimateReality, fondé par l’ancien vice-président des États-Unis Al Gore, produire une énergie 100% renouvelable est même une solution meilleure pour l’économie. Par exemple, la ville de New-York, aux États-Unis, épargne près de 5 milliards de dollars en électricité à chaque année depuis son changement en mode “vert”. 

Le cas du Costa Rica

Le Costa Rica est devenu tout récemment le seul pays à fonctionner sur des énergies 100% renouvelables. Comment? En mettant ses priorités à la bonne place. Par exemple, le Costa Rica n’a pas d’armée. La défense militaire étant assurée par les États-Unis, toutes les dépenses qui auraient dues être placées dans le système militaire du pays peuvent être replacées dans des services importants, tels que la santé, l’éducation ou encore… L’environnement.


Cet essai a originellement été rédigé en février 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s