Le boeuf « in vitro »… et ses enjeux!

Article écrit par Myriam Khelifi

minced-meat-1747910_1920.jpg

Voilà à quoi ressemble une boulette de boeuf synthétique… Rien de très différent à la vraie viande, n’est-ce pas? Mais pourtant, le premier burger à viande de boeuf “in vitro” a coûté 250 000 euros!

Google a financé les recherches du docteur et professeur Mark Post de l’Université de Maastricht (Pays-Bas). En fait, cette pièce de viande est faite à partir de cellules souches de vache. Pendant trois mois, elles se multiplieront par elles-même. Ensuite, les chercheurs mélangent celles-ci avec de la chapelure (pour la consistance), du caramel, du safran et du jus de betterave pour la couleur (car les cellules sont blanches).

Et voilà une pièce de viande à 250 000 euros! Suite aux tests de goûts de deux volontaires, le résultat est clair: c’est bon, mais il y a un manque de gras. Un autre élément important à considérer selon le docteur Post.

Mais pourquoi fabriquer de la viande? Et bien, cela nous permettrait de réduire notre consommation d’eau (l’eau étant la source de vie la plus importante sur terre), car un kilo de boeuf est équivalent à 30 litres d’eau! On pourrait donc réutiliser cette eau dans un autre domaine et réduire notre consommation d’énergie, donc, notre empreinte écologique! De plus, l’industrie de la viande est une des principales sources de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone en particulier) causées par l’humain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s